COMMENT DATER UNE PHOTOGRAPHIE D'ÉPOQUE
MONTRÉAL: L'EXEMPLE DU PONT DU HAVRE AU PRINTEMPS 1929

Dans la collection des «Vues aériennes et obliques, 1925-1935», le service des archives de la ville de Montréal met en ligne une superbe photographie aérienne de la métropole qui était, jusqu'à l'automne 2016, grossièrement datée de 1928-1930. La partie centrale du cliché est reproduite à la figure 1. De si beaux détails nous avaient conduits à déterminer le contexte et le moment précis de sa captation et, par la même occasion, à faire le point sur l’évolution de la construction du « pont du Havre », rebaptisé « pont Jacques-Cartier » en 1934, qui apparaît tout en haut de l’image.

En avant-plan sur cette photo, se distinguent clairement deux bâtiments d’une vingtaine d’étages : le nouveau siège-social de la compagnie Bell, sis sur Beaver Hall (à gauche), et le siège social de la Banque Royale, rue Saint-Jacques (à droite) que l’on reconnaîtra comme les premiers véritables gratte-ciel de Montréal. Sachant que le premier est terminé au printemps 1929 et que l’autre le fut l’année précédente, il semble déjà exclu que le cliché puisse avoir été pris en 1928.

Afin de fixer avec plus de certitude le moment précis de la prise de la photo, concentrons-nous maintenant sur la construction du pont qui a fait l’objet de plusieurs autres photographies d’époque. En effet, les archives Notman du Musée McCord recèlent quelques photos intéressantes de cette infrastructure, toutes accessibles sur le web. En voici une, datée de 1929, qui, bien que prise sous un autre angle, montre un avancement des travaux très semblable à celui apparaissant à la figure précédente. La neige présente sur certains toits laisse à penser que nous sommes à la fin de l’hiver ou au printemps 1929.

Une autre photographie de 1929, reproduite plus bas, montre cette fois une structure presque terminée. Même si cette datation confirme que le cliché de la figure 1 a bel et bien été capté en 1929 et précédemment à celle-ci, il faut s’arrêter sur le moment où le pont aurait été complété, car il semble y avoir de la confusion à ce sujet .

En effet, pour marquer la fin des travaux du pont, les sites officiels comme celui d’Héritage Montréal ou même le service des archives de la ville de Montréal insistent généralement sur son inauguration officielle, soit le 24 mai 1930 ou encore sur son ouverture à la circulation automobile, dix jours plus tôt. Pour plusieurs, ces dates sont devenues synonymes de la complétion de l’ouvrage. La preuve en est un article récent d’André Dufresne de La Presse + ( «Une Île et ses ponts» du 2 octobre 2016) qui indiquait même le nom du premier automobiliste qui avait emprunté le pont lors de son ouverture officielle le 10 mai 1930. Or, le contrat de construction du pont est terminé dès décembre 1929, comme le mentionne sur son site web, l’organisme fédéral chargé de sa gestion. Il serait même alors déjà carrossable. D’ailleurs, le 3 janvier 1930, La Patrie nous apprend que seuls les véhicules des cultivateurs ont alors le droit de l’emprunter pour traverser le fleuve et «qu’il sera ouvert sous peu à tous les véhicules».

Revenons maintenant à la photographie dont nous cherchons à préciser le moment de la prise de vue. Son agrandissement permet de remarquer que les arbres n’ont pas de feuillage. On serait ainsi bel et bien au début du printemps, comme le suggère le rythme de progression des travaux du pont esquissé. Cela est d’ailleurs confirmé par une photographie de La Patrie qui montre, le 29 mai, un pont rendu à un stade nettement plus avancé.


Si le dépouillement de La Patrie au cours de cette période n’a malheureusement pas permis de retrouver la photographie, nous avons néanmoins constaté que le quotidien, dans son supplément du samedi, avait fait paraître, au cours du mois de mai , quelques prises de vue aériennes de Montréal très semblables. Œuvre de la Compagnie Aérienne Franco-Canadienne , ces clichés font la démonstration et la promotion d’une métropole en plein essor. Sans doute était-ce l’intention derrière sa réalisation.

Tous ces détails, y compris le fait que la légende de la photo mentionne que «la charpente du pont sera terminée à l’automne» nous a permis de fixer au début du printemps 1929 le moment de la captation de la photographie.

Grâce à nos soins, la photographie, dorénavant bien datée, a déjà servi dans l'ouvrage publié en 2017 de Linteau, Joyal et Robert Traces de Montréal.