RECENSIONS


   DOCUMENTS

Gilles Ritchot et al.,
Rapport d'étude sur le patrimoine immobilier, 1977

Publié par le Centre de Recherches et d'Innovation Urbaines (CRIU) pour le compte du Ministère des Affaires culturelles du Québec, ce rapport d'équipe tente de faire le point sur la «question du patrimoine immobilier et celle des biens culturels». Nous attirons l'attention du lecteur sur la troisième section du rapport, l'analyse de la forme urbaine, qui pose d'entrée de jeu la question «Qu'est-ce qu'une ville?», pour fixer par la suite les bases d'une «théorie de la forme urbaine» sur laquelle les auteurs du site s'appuient encore aujourd'hui pour observer l'espace urbain.

Jean-Pierre Bertrand,
Chronologie de mise en marché de matérieux
et de produits de la construction au XIXe et XXe siècles
, 1978

Publié par le CRIU, cette recherche s'intéresse aux matériaux et produits de la construction et de leurs changements importants pour appuyer la démarche développée dans le «Rapport d'étude sur le patrimoine immobilier» en ce qui a trait à l'outil d'analyse de la forme urbaine qui en est issue. Le lecteur trouvera donc dans ce document la chronologie de la mise en marché (et du retrait, lorsque cela s'applique) d'une douzaine de produits et matériaux significatifs que l'on retrouve en façade des bâtiments et qui permettent à l'observateur attentif d'approximer leur année de construction.


Pierre Dansereau, Michel Chamberland et Normand Guilbault,
L'habitat humain et l'écologie du logement dans un quartier urbain (Montréal, 1982-1983), 1983

Cette recherche consistait à appliquer des principes et des concepts écologiques à l'inventaire de certains espaces urbains en jouant sur les rapports de la fonction et de la forme urbaines. Dans un premier temps, l'application cartographique de la Classification écologique des terres conçue par Pierre Dansereau (1970 et +) à l'étude de l'environnement urbain d'un secteur du Faubourg-Québec a conduit les auteurs à la description systématique du contenu et de l'organisation de l’espace. Mais plus spécifiquement pour les besoins de notre site, nous invitons toutefois le lecteur à consulter la partie III Dynamique de la construction (à partir de la page p.70) où un autre modèle de l'environnement urbain a été utilisé, mettant cette fois la perspective historique au premier plan : la Théorie de la Forme Urbaine, telle que proposée par Gilles Ritchot (1976a).Il s’est trouvé que les matériaux de construction, et les techniques utilisées, ont fortement marqué le bâti urbain. De sorte qu'un relevé basé sur ces deux critères a nettement ajouté une dimension dynamique à la carte réalisée dans la première partie.